Le Japon est le huitième client des exportations des vins et spiritueux français, avec 550 millions € de chiffre d’affaires en 2018. Les vins représentent 90% des exportations.

C’est un marché considéré comme mature, où toutes les classes d’âge consomment du vin.

La France a longtemps été le premier fournisseur mais la démocratisation de la demande a amené de nouveaux concurrents, en particulier sur des vins proposant un rapport qualité/prix attractif. Le Chili, aidé par un accord de libre-échange, a connu un développement très fort et rapide, en se positionnant sur l’entrée de gamme.

Entré en vigueur le 1er février 2019, l’accord de partenariat économique signé entre l’Union européenne et le Japon devrait favoriser les exportations de vins, notamment par la suppression des droits de douane.